Rapport final Beta Analytic

Le rapport final de Beta Analytic inclut les méthodes d’analyses individuelles, le mode de livraison, le type du matériau, et le prétraitement appliqué. Le rapport final sera envoyé par e-mail et publié sur le portail de résultats en ligne sécurisé du client.

Archéologie | Eaux souterraines

Archive en ligne des Résultats

Tous les clients de Beta Analytic ont accès en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux résultats via un archivage sécurisé de données.

Méthodes de prétraitement

Les méthodes de prétraitement de Beta Analytic sont mentionnées avec chaque résultat de datation. Tous les produits chimiques nécessaires et prétraitements mécaniques du matériau soumis sont appliqués au laboratoire pour isoler le carbone 14, qui va nous permettre une évaluation chronologique.

En interprétant les résultats de la datation, il est important de prendre en compte les prétraitements. Le fait que des échantillons ne puissent pas être correctement pré-traités rend leur datation plus subjective que celle des échantillons qui peuvent être complètement pré-traités. Notez que certains matériaux n’ont besoin d’aucun prétraitement.

Datation par AMS

La datation par AMS commence par la réduction de l’échantillon de carbone en graphite (100% C) ainsi que l’élaboration des normes et des références. La teneur en carbone 14 du graphite est analysée dans l’un de nos deux spectromètres de masse par accélérateur. Le résultat final est corrigé pour le fractionnement isotopique, puis converti en une date étalonnée sur un calendrier.

Datation radiocarbone et étalonnage du calendrier

“L’âge carbone 14 conventionnel” est le résultat obtenu après l’application des corrections δ13C à l’âge mesuré et il s’agit de l’âge radiocarbone le plus approprié. Les étalonnages du calendrier applicables sont inclus pour les matériaux organiques et les carbonates d’eau douce entre 0 et 20.000 BP. Si certains étalonnages ne sont pas inclus dans un rapport, les résultats sont trop récents, trop anciens, ou inappropriés pour l’étalonnage.

Beta Analytic a commencé à utiliser la base de données INTCAL13 en 2014 pour calibrer l’âge daté au radiocarbone à l’âge calendaire. Précédemment le laboratoire utilisait la base de données INTCAL09. Si vos résultats doivent être recalibrés contactez-nous à lab@radiocarbon.com.

Le logiciel d’étalonnage de Beta Analytic prend en compte les erreurs de mesure de chaque anneau de croissance en dendrochronologie sur la courbe de calibration et utilise un fitting mathématique de type “spline” des données comme dans: Mathematics use for calibration scenario – A Simplified Approach to Calibrating C14 Dates, Talma, A.S., Vogel, J.C., 1993, Radiocarbon 35 (2): 317-322)

Ecarts Type

Beta Analytic n’informe pas ses clients sur des écarts types de moins de 30 BP pour une mesure unique qui peuvent conduire à une mauvaise interprétation de la précision des résultats. Le seul cas où un écart type de moins de 30 BP sera mis en évidence est le suivant : le laboratoire date une fraction d’un échantillon unique (par exemple une brindille, une graine, un os ou un coquillage) de deux à trois fois sur des fragments qui ont été pré-traités, graphités et passés au spectromètre indépendamment. Ceci assure autant que possible que quelque soit l’écart type lié à l’échantillon, au laboratoire, ou à la mesure, il est pris en compte à la fois au niveau de la précision et de l’écart type rapporté. Ayant effectué deux ou trois mesures, le laboratoire procède alors au calcul de la moyenne pondérée de l’âge et de l’erreur.

L’efficacité de détection des accélérateurs de particules étant très élevée, il est donc possible que les écarts types soient très faibles en mesurant plusieurs standards de référence et/ou en mesurant l’échantillon sur une période plus longue. Malgré le fait que cela conduise à de très faibles valeurs d’écart type, cette valeur est strictement limitée à l’erreur déterminée associée au comptage de la référence moderne du carbone 14 (l’acide oxalique), de l’échantillon à dater et du bruit de fond.

Les écarts types associés à la datation au carbone 14 ne peuvent malheureusement pas tenir compte des erreurs indéterminées comme l’homogénéité de l’échantillon, la chimie, et dans une moindre mesure la stabilité du détecteur. Malgré la qualité des spectromètres de masse, des mesures simultanées de la référence moderne du carbone 14, de l’échantillon à dater et du bruit de fond ne peuvent être réalisées ; donc de petites variations de l’efficacité de détection peuvent se produire pendant la procédure et impacte la précision des résultats qui sont parfois en dehors du plus petit écart du type rapporté. C’est pour cette raison que Beta Analytic ne communique que des marges d’erreur relativement faibles en pratiquant les mesures plusieurs fois ; même si cela implique des efforts et des coûts supplémentaires.