AMS dating seeds

Datation par le radiocarbone de graines, semences et plantes

Taille recommandée pour les échantillons (de plus petites quantités sont possibles pour les AMS – merci de nous contacter)
3-100 miligrammes (AMS), 20 grammes requis (RadiometricPLUS)
Contenants recommandés
Emballez ces échantillons dans une feuille de papier aluminium afin de créer un récipient puis placez-les dans un sac de type Ziplock étiqueté.
Nous vous recommandons grandement d’envoyer vos échantillons dans de petites boites quand cela est possible (au lieu d’utiliser des enveloppes) pour protéger l’intégrité physique des échantillons pendant le transport.

Nota – Nos tarifs incluent la mesure δ13C, un rapport d’assurance qualité, le calendrier de calibration (lorsqu’applicable), un accès Internet 24h/24 aux résultats de datation passés, ainsi que vos analyses en cours.

Prétraitement – Il est important de comprendre la nature des prétraitements qui seront appliqués à l’échantillon, car ils ont une influence directe sur le résultat final. Quand il s’agit de petits échantillons comme des graines ou semences, nous cherchons toujours à pouvoir appliquer tous les prétraitements nécessaires pour éliminer la contamination par carbones secondaires.

Il est difficile de déterminer exactement combien de matériel le laboratoire va avoir besoin pour chaque échantillon. Même le « poids sec » est une notion relative. Il n’est pas inhabituel pour le laboratoire d’observer une perte de 15% du poids original de l’échantillon simplement en le passant dans un four à 110 degrés durant une nuit. Généralement, après les prétraitements, la taille de l’échantillon a réduit de 30 à 70%, dépendant de plusieurs facteurs comme l’espèce de l’échantillon, sa conservation, son taux d’humidité, etc.

Selection de l’échantillon – Quand vous sélectionnez les échantillons à envoyer au laboratoire pour une datation au radiocarbone, merci de noter que la carbonisation a une importance significative. Dix milligrammes (10mg) de graines carbonisées est un échantillon très différent de 10mg de graines non carbonisées. La carbonisation joue un rôle important dans la préservation et la résistance aux attaques chimiques des produits alcalins utilisés dans les prétraitements.

Pour la datation par AMS, nous recommandons généralement 20 mg d’échantillon lorsque l’échantillon envoyé inclut beaucoup de sédiments adhérents aux graines, ou tout autre matériel devant être retiré de l’échantillon avant la datation.

Vous pouvez placer les grains ou plantes dans une feuille d’aluminium ou dans des tubes en plastiques avant de les mettre dans les sacs Ziplock. Merci de mettre chaque échantillon dans des sacs Ziplock séparés pour éviter un éventuel mélange pendant l’envoi en cas de dommage sur le colis.

Il y a plusieurs moyens d’approcher les très petits échantillons:

1 – Prétraitement complet (rinçages acide/alcalin/acide)

L’échantillon entier sera détruit durant le processus. S’il n’y a pas suffisamment d’échantillon restant après les prétraitements, l’analyse est mise en attente jusqu’à ce que le client envoie du matériel complémentaire. Si le client ne peut pas envoyer plus de graines ou semences, l’analyse sera annulée.

2 – Prétraitements précautionneux

Nous appliquerons très précautionneusement des prétraitements acides et alcalins limités, afin de garder suffisamment d’échantillon pour réaliser la mesure.

3 – Etape alcaline non appliquée

Nous pouvons supprimer les rinçages alcalins. Ce cas de figure se produit quand les acides humiques secondaires / débris en décomposition ne sont pas un facteur de contamination.

4 – Pas de prétraitement

L’absence totale de prétraitement n’est généralement pas recommandée à part dans des cas extrêmes.

Si les grains ou semences sont bien préservés, secs et sans sédiments y adhérants, 4 mg devraient être suffisants pour une datation par AMS.

Apres les prétraitements, si le laboratoire a 1,8 mg d’échantillon, nous pourrons réaliser une datation AMS standard. Si le poids de l’échantillon est inférieur à 1,8 mg mais supérieur à 1,3 mg, le laboratoire ne pourra peut-être pas reporter un ratio δ13C à partir du CO2 généré au moment de la combustion.

Le laboratoire n’analyse pas les échantillons extrêmement petits (c.f. quand le poids du carbone disponible après les prétraitements est inférieur à 200 microgrammes) car il peut y avoir des effets dans la machine AMS elle-même qui ajoutent des erreurs indéterminées sur les résultats.